Download Les puissances de l'âme selon Platon by Société d'études platoniciennes. PDF

By Société d'études platoniciennes.

Show description

Read Online or Download Les puissances de l'âme selon Platon PDF

Similar medieval books

Ritual Memory: the Apocryphal Acts and Liturgical Commemoration in the Early Medieval West (C. 500-1215)

"Ritual reminiscence" brings jointly components of analysis that have hitherto hardly ever been studied compared: liturgy and the apocryphal Acts of the apostles. The booklet offers an research of the liturgical occasion of the apostles within the medieval West and examines the incorporation of the apocrypha in practices of formality commemoration.

Highways, Byways, and Road Systems in the Pre-Modern World

Highways, Byways, and street platforms within the Pre-Modern global finds the importance and interconnectedness of early civilizations’ pathways. This foreign number of readings offering an outline and comparative research of a number of refined platforms of shipping and conversation throughout pre-modern cultures.

European literature and the Latin Middle Ages

Released simply after the second one global struggle, ecu Literature and the Latin center a long time is a sweeping exploration of the notable continuity of eu literature throughout time and position, from the classical period as much as the early 19th century, and from the Italian peninsula to the British Isles.

Additional info for Les puissances de l'âme selon Platon

Sample text

Si, une fois cct exalnen f;1Ï1. nous découvrons que nos maîtres étaient bOlls, qu'ils étaient réputés (K{t! H-J! mmTToup(-j/ot 0l~(((JI((lÀouç TE ~1l()JJ! (lTW;'), que nous avons construÎl en collahoration ;ivec eux un grand nomhre de belles maisons (K<1t OLI(()OOllllIJ ({TH TTOÀ'\Ù Il f l' I('(jl Kcx,\à liflC) TWJI OtO(1UKeI'\(IlV (~I(oOOp 'l1l~V(j ~pÎ"); si nons détollVroliS qu'après avoir quitté nos maîtres, 1l0US avoHS, encore à titre privé, hâti pas mal de demeures (lToÀÀù 0(. ) IlfJ! ~agcr de nous consacrer aux ouvrages publics (J'OOII EXÔPTl>ll' av t~l'(/I (lTl nI orlld)(JUl E'pyn).

Il semble que le propos de Socrate s'appuie hel et bien ici encore sur des pratiques attestées: cenaines sources épigraphiques témoigneraient de la parution de malades guéris devant des assemblées désignant des médccins publics](). Après vérification des aptitudes des postulants, l'asscmblée votait à Inain levée-l l . Nous laissons de côté pour l'instant le but de ce raisol1nement inductif: la règle établie par Socrate à propos de ces deux tekll11t1i doit être transposée;lU cas du savoir qui aurait pour objet la vertu de l'âme.

On pense, en lisant ces lignes. au passage du Protagoras où Socrate distingue justement les deux types de sujets sur lesquels rAssemblée peut être appelée à délibérer. À nouveau, il s'agit pour Socrate de réserver certaines discussions aux spécialistes. Socrate a avancé contre Protagoras l'idée que la vertu ne s'enseigne pas, et il invoque à cet effet le témoignage de l'Assemblée des Athéniens. qui, dans sa grande sagesse, saurait aussi cela - sachant laisser 15. Gorgias, 455b2~c2, traduction Monique Canto modifiée.

Download PDF sample

Rated 4.84 of 5 – based on 34 votes